Archives de juin 2011

Formation Articulate : didacticiels en Français

Ces modules de formation ont été développés par Dave Moxon et sont issus de son blog

Ajouter et éditer de la narration 

 Ajouter du Multimédia

Personnaliser vos cours

Publier vos cours 

, ,

2 Commentaires

Voici un modèle PowerPoint plutôt intéressant (et il est gratuit!)

L’original en langue anglaise de cet article  est consultable en cliquant ici.

Avec le budget approprié, vous pouvez embaucher un graphiste qui arrivera avec quelques idées de design différents pour vos cours e-learning. Ce n’est malheureusement pas le cas pour beaucoup d’entre nous et nous sommes habituellement aux prises avec des cours qui commencent tous à se ressembler.

Une des raisons est que la même personne conçoit tous les cours. Pour la plupart, nous avons tendance à nous en tenir à la même conception et nos idées sont limitées par nos compétences dans le domaine graphique. Et par voie de conséquence, nos cours ont toujours la même apparence.

Dans les articles antérieurs, j’ai exposé comment vous pouvez contourner ce problème en vous inspirant d’autres sources. J’aime chercher l’inspiration notamment en visitant des sites de modèles de sites web comme Templates Monster. Mon objectif est de trouver des idées de présentations et de couleurs différentes.

Une autre excellente façon de trouver l’inspiration est de puiser des idées dans les nouvelles applications pour mobiles ou tablettes. A bien des égards leurs écrans sont semblables à ceux qu’on pourrait trouver dans un cours e-learning.

Lorsque j’étais en vol pour Philadelphie à griffoner quelques notes pour les prochains articles du blog, il m’a semblé que l’application Notes de l’iPad ferait une superbe interface utilisateur pour un cours e-learning. Vous pouvez voir ci-dessous un exemple de l’application Notes.

La partie en blanc est idéale pour les points clés et les notes secondaires. Vous pouvez aussi l’utiliser comme menu pour naviguer dans le cours. Bien sûr, la zone de couleur jaune recevra la majeur partie du contenu de votre cours.

Voici quelques images du modèle PowerPoint que j’ai rapidement composé. Le modèle se compose d’un écran couverture et de deux écrans de contenu. J’ai également dupliqué les écrans de contenu sans la poche de côté. De cette façon, si vous souhaitez ajouter la poche vers le haut de la diaposititive actuelle, vous pourrez replier le contenu dans la poche. Vous pouvez voir un exemple dans la démo ci-dessous:

Tout a été créé à partir de PowerPoint (un autre exemple démontrant ses qualités d’outil d’illustration). Si vous souhaitez ce modèle, vous pouvez le télécharger ici.

Dans les articles précédents, j’ai partagé quelques graphiques faits-main et des polices. Ils sont également disponibles dans la section téléchargement et ils fonctionnent bien avec ce type de modèle.

Cliquer ici pour voir la démo

N’hésitez pas à télécharger et utiliser ce modèle comme bon vous semble. Y’a-t-il d’autres applications pour mobiles auxquelles vous pensez et qui feraient des modèles idéals pour vos cours e-learning ?…

Poster un commentaire

Imprimante PDF eDocPrinter : activation du convertisseur PDF

Après avoir acquis et reçu les clefs d’enregistrement du logiciel eDocPrinter PDF Pro, vous devez entrer l’ID utilisateur (habituellement l’adresse email) et la clef d’activation de 64 caractères de la façon suivante :

  1. Lancer l’interface eDocPrinter PDF Pro en cliquant sur Entrer la clé à partir de la liste des programmes,
  2. Dans l’onglet A propos de => Entrer la clé  :

Attention : étant donné que clef d’activation et ID sont appairés, l’ID doit obligatoirement être entré à l’identique, tel qu’il vous a été communiqué par DistriSoft ou par l’éditeur.

, , ,

Poster un commentaire

Ajouter de la vidéo dans Articulate Presenter

Vous pouvez ajouter des vidéos au format .SWF, .FLV ou .MP4 à vos présentations. Voici comment :

  1. Sélectionner dans le menu Articulate => Flash Movie
  2. Aller jusqu’au vidéos (fichiers .SWF, .FLV ou .MP4 ) et sélectionner celle que vous souhaitez insérer.
  3. Cliquer sur ouvrir
  4. L’interface ci-dessous s’affichera avec une prévisualisation de la vidéo que vous aurez sélectionnée : utilisez les boutons « stop » et « play » pour voir la vidéo.
  5. Choisir comment vous souhaitez que la vidéo s’affiche :
    • Display in slide (affichage dans la diapositive) : votre séquence Flash s’affichera dans le panneau de diapositive
    • Display in presenter panel  (affichage dans le panneau de présentation): votre séquence Flash s’affichera dans le panneau de présentation de votre présentation.
    • Display in a new browser window (affichage dans une nouvelle fenêtre de navigation): une nouvelle fenêtre s’ouvrira indépendamment de votre diapositive. Votre vidéo sera jouée dans cette nouvelle fe nêtre.
  6. Paramétrer le comportement de votre séquence Flash (les options diffèrent selon l’otion d’affichage sélectionnée):
    • Advance to the next slide : choisir soit l’avancement automatique de la la diapositive vers la suivante lorsque la vidéo est terminée ou bien lorsque l’utilisateur clique sur suivant.
    • Synchronization (slide only): choisir si vous souhaitez que la vidéo et la diapositive soient synchrones ou si la vidéo est jouée indépendamment de la diapositive.
    • Start Flash movie X seconds into the slide: si vous sélectionnez l’option, la vidéo jouera indépendamment de la diapositive, elle commencera à jouer à partir d’un nombre de secondes que vous aurez spécifié.
    • Browser controls : sélectionner ceci de façon à ce que la fenêtre de navigation contenant votre vidéo Flash affiche tous les contrôles, pas de barre ou pas de contrôles.
  7. Cliquer sur le bouton Enregistrer et votre vidéo sera ajoutée à la diapositive. Si vous insérez la vidéo dans la diapositive vous verrez soit un espace vidéo réservé (MP4 ou FLV) ou la première image du film (SWF). Si vous insérez la vidéo dans le panneau de Presenter ou dans une nouvelle fenêtre, vous verrez une icône Flash dans le coin supérieur gauche (Vidéo de Presenter) ou le coin inférieur droit (nouvelle fenêtre).
  8. Eventuellement, si vous insérez votre vidéo dans la diapositive, vous pouvez ajuster la position et la taille de votre animation Flash en cliquant et en faisant glisser l’image de la place réservée pour la déplacer ou la redimensionner (maintenir la touche Maj enfoncée lors du redimensionnement afin de maintenir le ratio d’aspect).

, , , , ,

Poster un commentaire

Nouveau dans l’e-learning ? Voici des étapes simples pour vous aider à démarrer

REMARQUE : L’original de cet article en langue anglaise écrit par Tom Kuhlmann est accessible sur le site E-learning Blogs d’Articulate.

Pour un néophyte, même de simples choses peuvent paraître compliquées. Et quand les choses deviennent compliquées, nous ressentons de la frustration ou nous estimons ne pas disposer des aptitudes nécessaires pour accomplir nos objectifs.

Je me souviens quelques années auparavant quand j’apprenais à produire de la vidéo. Je pensais être insuffisamment compétent (ce qui était le cas). Donc, mon instructeur me conseilla d’enregistrer quelques publicités, puis de les séparer en plusieurs parties pour voir comment elles étaient construites. Il me dit que cela m’aiderait à moins me polariser sur le côté « clinquant » de la pub et plus sur sa construction. J’ai donc enregistré des publicités, puis construit une maquette autour des différentes scènes. J’ai pris note des scènes, où étaient les modifications, et ce qui aurait pu motiver les modifications.

Cet exercice a été l’une de mes meilleures expériences d’apprentissage. Cela a relativisé les choses et m’a aidé à décoller de ce côté clinquant de la pub (qui rendait mon manque de compétences plus évident) pour me consacrer au processus de production.

Pour les nouveaux développeurs d’e-learning, je recommande une approche identique. Trouver des cours elearning que vous appréciez, puis les séparer en plusieurs parties de sorte qu’il est plus facile de comprendre comment les cours ont été créés. Cela vous aidera à comprendre certaines des techniques utilisées pour les transitions et comment déplacer l’apprenant dans le cours. Mais plus important encore, cela vous donnera la direction commune des cours elearning et vous aidera à réfléchir et planifier ces choses pour vos propres développements de cours.

Prenez un livre par exemple. Si chaque livre est différent, la structure de chaque livre est identique. Il y a une couverture, une table des matières, des chapitres, un index et peut-être une biographie de l’auteur. Ceci vaut également pour l’e-learning. Contenu différent, structure identique. 

Les fondamentaux  

Simplement, un cours e-learning crée un environnement dans lequel une personne passe de l’état de « ne pas savoir » à celui de « savoir ». Ils sont aujourd’hui au point A et demain ils doivent être au point B. Le cours doit les aider à passer de A à B.

Les sections communes des cours

Tandis que chaque cours a un contenu différent, tous ont généralement une structure similaire. Ceci reconnu, le processus de développement ne semble pas aussi complexe.

 

Voici comment je vois les « morceaux » communs qui composent un cours e-learning.

  • Bienvenue : une sorte d’écran titre qui accueille l’apprenant.
  • Instructions : explication de l’interface et comment naviguer dans le cours. 
  • Introduction : informations sur le cours et son objectif.
  • Objectifs : les objectifs de l’apprentissage et pourquoi suivre ce cours.
  • Section écrans : c’est la zone où est délivré le contenu principal. Chaque section peut disposer de ses propres « Bienvenue, Instructions, Contenu, Evaluation et Résumé ».
  • Evaluation : examen pour estimer la compréhension globale.
  • Résumé : résumé des objectifs du cours.
  • Ressources : contenu et ressources supplémentaires qui enrichissent le cours et apporte un soutien continu. 
  • Quitter :  étapes suivantes et on se voit plus tard.

Bien entendu, ces sections sont génériques avec possibilité de modification ou de ne pas tous les utiliser. Mais dans un sens, elles constituent la structure de base d’un cours e-learning.

Si vous le désirez, vous pouvez étoffer ces sections. Peut-être, disposerez-vous de place pour ajouter une zone d’interactivité ou une section fondée sur la performance de sorte que chaque zone est liée à une mesure de performance tangible.

Modèles de sections de cours

L’identification de ces sections de base vous aide à développer un plan de production vous permettant de rester sur la bonne voie, surtout quand vous êtes nouveau dans ce domaine. Une chose à faire est de construire des « kits de démarrage » de sorte que lorsque vous démarrez un nouveau projet vous disposez d’un moyen de se concentrer sur chaque domaine majeur.

Si vous démarrez dans ce domaine, créez un modèle PowerPoint avec une diapositive pour chaque zone. Vous pouvez ajouter des notes de production sur chaque diapositive pour guider le long du processus. Ceci est particulièrement utile si vous souhaitez obtenir de vos experts de vous aider à organiser le contenu du cours.

Si vous voulez être plus structuré, créez des diapositives de contenu de base. Ce n’est pas trop compliqué. Il y a vraiment beaucoup de choses à faire avec un écran. Pourquoi ne pas pré-construire autant que possible ? Vous pouvez ne pas avoir besoin de tout pour un projet, mais plus vous pré-déterminerez, plus vous gagnerez de temps.

Une autre façon d’utiliser ces sections, c’est lors du développement du plan du projet. Ceci vous permet de créer une ligne directrice pour chaque zone centrale. Ainsi, vous savez que vous n’oublierez pas certains points dans votre planification et l’élaboration du cours.

En résumé, la clef pour démarrer et ne pas se sentir submergé dans le processus est de séparer les choses en petits morceaux afin d’avoir une meilleure idée de la façon dont tout cela fonctionne.

,

Poster un commentaire

Publier vers un LMS à partir de Articulate Studio 09

Articulate Presenter et Articulate Quizmaker ont toujours disposé de l’option permettant la publication dans un LMS. Et, ainsi que Tom le notait en Novembre, désormais Engage ’09 dispose de la même option. Cet article couvre les notions de base pour une publication d’un contenu de Studio ’09 dans votre LMS.

Création cohérente

Comme les utilisateurs de Studio ’09 savent, une des points « sympa » est la même présentation de style barre d’outils Ruban d’Office pour chaque interface de produit dans la Suite.

… vers la boîte de dialogue  » Publish Succesfull »

Un point important à noter dans la boîte de dialogue « Publish Successfull » est la possibilité de zipper vos sorties à publier. Dans les précédentes versions de Presenter et Quizmaker, si vous publiiez vers le LMS, votre présentation était zipper par défaut. Avec Studio ’09, assurez-vous de sélectionner le bouton ZIP si vous publiez vers un LMS compatible SCORM.

Voici les étapes pour publier de Studio ’09 vers un LMS

Que vous travaillez à partir de Presenter ’09, Quizmaker ’09 ou Engage ’09 les étapes sont les mêmes.

  1. Aller à Publish -> LMS
  2. Dans le menu déroulant LMS, spécifier le standard supporté par votre LMS – SCORM 1.2, SCORM 2004 ou AICC (nous utiliserons SCORM 1.2 dans cet exemple s’agissant du plus courant).
  3. Entrer les options de Rapports et de Suivi souhaitées à envoyer à votre LMS:
  4. Cliquer sur Publish et attendre que le contenu soit convertit en Flash
  5. Quand la boîte de dialogue Publish Success apparait, cliquer sur l’option Zip
  6. Dans la boîte de dialogue New Zip File, spécifier l’emplacement et le nom de fichier du fichier Zip et cliquer sur Save.
  7. L’enregistrement effectué, le dossier où le fichier Zip a été enregistré s’ouvrira automatiquement:

C’est tout !

Si vous voulez savoir ce que contient le package zip SCORM que vous venez de créer : ce sont les fichiers et dossiers publiés de sortie standard (player.html, player, données, etc.). En complément, il y a quelques fichiers et un dossier spécifique pour l’édition du LMS: 

Laissez ces fichiers et sa structure intact. Dans les faits, il n’est vraiment pas nécessaire de décompresser ce package… le faire conduit habituellement vers des problèmes.

Intégrer le .zip au LMS

Ensuite, tout ce que vous aurez à faire consistera en:

  1. Se connecter au LMS en tant qu’administrateur ou auteur
  2. Créer un nouvel élément de contenu dans votre LMS (souvent désigné comme un SCO – « Sharable Content Object – Objet de contenu partageable » – c’est la partie SCO du mot SCORM.
  3. Uploader le fichier Zip SCORM que vous venez de créer dans le SCO de votre LMS
  4. Votre LMS fera le reste; en décompressant automatiquement le contenu après le téléchargement, et en lisant le fichier imsmanifest.xml pour obtenir les détails de suivi et de rapports, ainsi que d’autres métadonnées associées au cours, quiz, enquête ou interaction (il lancera aussi automatiquement votre contenu via index_lms.html).

Si vous rencontrez des problèmes en exécutant votre contenu dans le LMS, arrêtez-vous à l’article écrit l’année dernière : 9 ways to troubleshoot Articulate & LMS Issues.

Vous pouvez également contacter directement votre fournisseur de LMS pour toute question relative à la partie « upload » de ce tutoriel.

Nouvelles fonctions dans l’édition LMS de Studio ’09

Aucune communication sur les nouveaux produits ne serait complète sans souligner quelques changements clefs dans les nouvelles versions par rapport aux anciennes.

  • Support LMS dans Engage ’09 : comme indiqué précédemment, vous pouvez désormais créer un « learning object » directement dans Engage ’09 pour suivre dans votre LMS, comme vous le feriez d’un cours, quiz ou enquête. Il suffit de regarder l’option LMS Publish pour Engage ’09.
  • Reprise dans Quizmaker ’09 : comme pour Presenter ’09, vous pouvez désormais opter pour la reprise d’un quiz par vos utilisateurs à partir du point où ils l’avaient laissé. Pour l’activer, connectez-vous à la section Player Templates: Nagigation
  • Option pour désactiver la reprise dans le LMS: si votre LMS supporte la reprise (l’appel cmi.suspend_data), un cours reprendra toujours en utilisant la fonction du LMS la fonction « Prompt to resume on presentation restart » activée. Ce qui est nouveau dans Presenter ’09 est que vous pouvez décocher cette boîte, Presenter ’09 n’enverra plus cmi.suspend_data au LMS (vous nous avez dit que vous vouliez l’option « ne pas reprendre » dans votre LMS et nous avons écouté). Il y a également une nouvelle option dénommée « When running in LMS, ignore Flash cookie« . Comme indiqué dans notre documentation sur le sujet: « si coché, le cours reprndra toujours par l’utilisation de la fonction de signet du LMS (si votre LMS le supporte). Si non coché, votre contenu reprendra en utilisant la donnée de reprise du LMS, mais il utilisera le cookie Flash si le LMS ne supporte pas de reprendre. » En d’autres mots, vous vous devriez être capable d’obtenir la fonction de reprise que vous désirez. »
  • Lancer dans une nouvelle fenêtre:  dans les anciennes versions de Presenter, des problèmes de suivi pouvaient survenir en lançant votre cours dans une nouvelle fenêtre via votre LMS. Désormais, avec Presenter ’09, vous avez la possibilité lancer votre cours en toute sécurité dans une nouvelle fenêtre via votre LMS et être assuré que le suivi fonctionnera comme prévu.

Poster un commentaire

Character Builder : Intégration de personnages virtuels dans Articulate Presenter

Articulate Presenter est un moyen reconnu pour convertir des présentations PowerPoint pour une lecture sur le web. Avec Character Builder vous pouvez permettre à un personnage de présenter les diapositives pour vous. Voici quelques conseils pratiques pour travailler avec Articulate Presenter.

Pour créer un fichier Flash SWF qui s’intègre dans la chronologie de Presenter, vous créerez un nouveau projet Character Builder avec le format de sortie d’animation en Flash. Ce paramètre est accessible sur le panneau de projet (Project Panel) :

 

Sur le même panneau assurez-vous de la fréquence d’affichage (Frame Rate) et des paramètres de la version Flash.

 

La fréquence d’affichage (Frame Rate) doit être réglée pour correspondre avec celle de Presenter, normalement 30 images par seconde. Vos paramètres de version Flash et ActionScript devraient aussi correspondre à ceux d’Articulate, normalement Flash 8 et ActionScript2.

Insertion d’animations Flash

Dans PowerPoint accédez à chaque diapositive où vous souhaitez qu’un personnage apparaisse.

  • Accédez dans PowerPoint au menu « Articulate » > « Insert Flash Movie ».
  • Accédez à votre dossier > « Mes Documents\Character Builder Projects Directory » puis à votre répertoire des projets et enfin le sous répertoire dans lequel vous sélectionnerez votre fichier Flash.
  • Ce fichier sélectionné, le menu Articulate ci-dessous s’affiche, choisir > « Display in Slide »
  • Choisir les valeurs par défaut pour la synchronisation > « Synchronize slide and movie » et sélectionner > « Automatically when movie finishes »

 

 

La durée par défaut pour « Buffer 5 seconds of the movie before playing » devra correspondre. Lorsque vous cliquez sur « OK », Articulate insère une image (en fait un objet Shockwave Flash) dans PowerPoint qui représente la première image de l’animation Flash. Vous pouvez alors déplacer l’image n’importe où sur la scène, afin de ne pas masquer le contenu. Notez que l’arrière-plan de cette image peut être blanc dans PowerPoint, mais il deviendra transparent lorsque vous publiez le Flash. Ceci contribue à rendre la scène Character Builder aussi réduite que possible tout en permettant au personnage et à sa gamme de mouvements de s’exprimer.

  • Enfin, utilisez l’option Articulate > « Publish », pour créer le fichier final Flash habituel.

Quelques notes supplémentaires :

  • Dans de nombreux cas, vous allez créer plusieurs animations Character Builder pour les intégrer dans un même projet Articulate. Pour ce faire, vous pouvez créer plusieurs projets Character Builder (un par film de sortie) ou vous pouvez créer un seul fichier de projet Character Builder avec plusieurs présentations, voire plusieurs scènes puis désactivez-les tous par scène ou par présentation en utilisant les commandes « Disable for Render » ou « Enable for Render » par un clic-droit sur les éléments dans « Outline View ». En désactivant seulement ce dont vous avez besoin, vous pouvez créer un seul item à la fois.
  • Les versions antérieures d’Articulate rendent silencieuse la portion audio à l’ouverture des films imbriqués. Nous recommandons d’ajouter une action Pause en première action de votre présentation si le premier mot est réduit au silence.
  • Comme le personnage effectue la narration, vous pouvez décider de ne pas utiliser les fonctions de narration intégrées à Articulate. Ou, si vous disposez déjà d’une narration, vous trouverez les fichiers .wav, un par diapositive, dans un sous-répertoire « narration » de votre fichier PowerPoint. Vous pouvez utiliser les fichiers audio avec la fonction « import audio » de Character Builder.
  • Certaines de vos diapositives peuvent comporter des animations. Par exemple une diapositive peut avoir 3 puces, chacune d’elles apparaissant l’une après l’autre. En utilisant uniquement Character Builder vous accomplirez cela en créant 3 objets textes, en les configurant d’abord cachés, et en utilisant l’action « Show » au point où chaque puce sera révélée. Mais en intégrant la sortie Builder avec un autre programme, le personnage ne jouira pas du même accès aux objets du programme, aussi la synchronisation réclamera un peu de travail. Articulate intègre une synchronisation des animations qui vous permettent d’ajuster le timing de l’animation par clic de souris de PowerPoint. Si votre diapositive contient un film Builder au lieu d’un récit audio, vous pourrez alors utiliser la même fonction pour régler où la prochaine animation tombera.

,

Poster un commentaire